La route – Mc Carthy

La route
Auteur : Cormac McCarthy
Editeur : Points
251 pages
Prix : 6,80 euros

 

 

Dans un monde réduit en cendres, un père et son fils marchent le long d’une route pour rejoindre la côte, au sud du pays. Chaque jour est une lutte pour la survie, à la recherche d’un abri ou de nourriture. Les protagonistes sont contraints de fuir les rares survivants, devenus esclavagistes ou cannibales.

Ce livre laisse une impression bizarre. J’ai eu du mal à éprouver de l’empathie pour cet homme anonyme et son fils (toujours appelé «le petit».)  On ne sait pas grand-chose d’eux.  Les phases de dialogues sont courtes et scandées. L’histoire reste au stade embryonnaire et très peu de personnages ou d’événements extérieurs vont se confronter à nos «héros». L’humanité est au bord de l’extinction ; les animaux sont morts également. Le ciel est bouché, sans lumière. Seules quelques rencontres violentes – toujours réussies – pimentent cette lente traversée de la grisaille. La vacuité de la narration permet néanmoins de bétonner une ambiance âpre et austère, très sombre. Jamais émouvante à mon sens, mais emprunte de cette couleur grise jusqu’à la nausée – ce que j’ai apprécié. D’une certaine façon, La route est contemplative.

Au niveau du style, l’écriture sèche est tout aussi capable de générer de belles images que de paraître pauvre et insubstantielle. Les virgules se comptent sur les doigts de la main ; les jonctions se font par les « et ».

Un exemple : « Il trouva une paire de bottes jaunes en caoutchouc et trouva un blouson en nylon et l’enfila, tirant la fermeture éclair et plongea les jambes dans la salopette jaune presque rigide et remonta les bretelles sur ses épaules avec les pouces et chaussa les bottes. »

Un peu crispant, non ?

Compte tenu de l’enthousiasme généré par ce livre, je suppose que je suis passée au travers. Peut-être touche-t-il plus fortement les pères et mères de famille, qui ressentent davantage l’émotion de ce dévouement du père pour son enfant ? Pour ma part, je suis restée au bord de la route…

Arya

Pour discuter de l’ouvrage ou de la critique

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Romans, Science-Fiction | Permalien |

À propos de Arya

Chroniqueuse et auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>