Hunger Games – Suzanne Collins

Hunger Games

Suzanne Collins
Pocket Jeunesse (2009)
379 pages
17.90 euros

Du pain et des jeux !

Dès ses premières pages, les Hunger Games donnent le ton. Nous voilà au cœur d’une dystopie (contre-utopie), où après une période de troubles, la société s’est réorganisée autour d’un gouvernement totalitaire. Douze districts vivent dans la terreur du Capitole, la luxueuse et fantasque cité du pouvoir et des riches. En effet, chaque année, le gouvernement organise une nouvelle édition des « Hunger Games » (littéralement les Jeux de la faim). Deux jeunes, de 12 à 18 ans, sont tirés au sort dans chaque district, pour être ensuite jetés dans une immense arène. Pour survivre, les 24 participants sont alors contraints de s’entretuer sous l’œil des caméras. Seul le dernier debout ressortira, couvert de sang et auréolé de gloire médiatique, et permettra à son district de gagner des sacs de nourriture.

http://www.wovenmyst.com/wp-content/uploads/2012/02/The-Hunger-Games-movie-poster-12162011.jpg

Puisse le sort vous être favorable…

Racontés à la première personne par une jeune participante, Katniss, les Hunger Games immergent le lecteur à la place d’un voyeur forcené. Le récit n’est pas forcément gore, bien que les blessures et les morts y soient omni-présentes. Mais la lutte pour la survie se double d’une dimension perverse, celle du spectacle. Pour séduire de riches sponsors, les candidats doivent non seulement tuer, mais aussi émouvoir, toucher et séduire les téléspectateurs.

Le roman propose dès lors une réflexion plutôt intelligente sur la télé-réalité, le regard des autres, la quête de la célébrité et la perte de repères dans une société de l’image et de l’audimat. L’auteur a pris le parti d’une écriture simple. L’histoire ne brille donc pas par son style, mais par son efficacité redoutable. En effet, il est quasiment impossible de lâcher le livre avant son dénouement ! Véritable Page turner, le rythme est infernal. Et la fin ne déçoit pas.

Vous trouverez le roman au rayon « jeunesse » de votre librairie. Vous n’êtes plus si jeunes ? Pas de problème ! Malgré mon sentiment mitigé concernant la transparence du style, j’ai été embarquée par le récit. Enfin, le troisième tome de cette trilogie a définitivement emporté mon adhésion par ses choix brutaux et – pour ma part – imprévisibles. Une sacrée claque !

A lire très vite avant la sortie de l’adaptation ciné le 21 mars 2012 !

Pour discuter de l’ouvrage ou de la critique


Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Jeunesse, Romans, Science-Fiction | Permalien |

À propos de Arya

Chroniqueuse et auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>