Station Fiction n°4

Station Fiction N° 4

Hiver 2009/2010
58 pages
4 €
Édité par l’Association Chantiers Imaginaires

C’est outre-atlantique que nous transporte ce numéro qui rend hommage à des auteurs québécois pratiquement tous inconnus dans l’hexagone mais déjà publiés au Québec.

Le numéro démarre avec Silence et Oubli de Dominic Bellavance. Un texte subtil et délicat sur la trace que l’on peut laisser pour la postérité.

Requiem de Jonathan Reynolds nous entraine dans le pire cauchemar (je n’en dirai pas plus) que peut connaître un écrivain. C’est drôle et réussi.

A mon avis c’est Tous les Échos de Guillaume Voisine qui constitue le morceau de choix de ce numéro. Une équipe de chercheurs arrive à transposer le schéma neuronal d’un humain à l’intérieur d’un ordinateur. Ils vont en supporter les cruelles conséquences. Une histoire superbement écrite avec des personnages forts et bien fouillés.

Vol au Dessus d’une Illusion d’Émilie C, Levesque. Un texte avec de bons moments mais qui m’a semblé un peu long et confus.

La Maison de Saelle de Mathieu Fortin qui conclue le numéro est une histoire de maison hantée à tiroirs avec un bon style mais qui aurait supporté quelques coupures.

C’est une très bonne idée qu’a eu Sébastien Clarac de nous faire découvrir les talents de nos « cousins » avec des textes de qualité qui abordent différents thèmes de l’imaginaire. Un excellent cru que ce numéro 4.

Pour venir discuter de la revue ou de la critique sur le forum.

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Revues - Fanzines | Permalien |

À propos de Philippe Goaz

Chroniqueur et auteur SFFF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>