Or et Sang

Or et Sang – anthologie

Éditions du Petit Caveau
Pages : 278
Prix : 18,90 €
ISBN : 9782953389234

L’anthologie Or et Sang explore avec seize nouvelles le mythe du vampire associé au métal précieux par excellence, l’or.
Mis à part deux textes que je n’ai pas spécialement appréciés et deux ou trois qui m’ont laissé une impression mitigée en raison de leur caractère inégal, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet ouvrage.
Voici quelques mots sur chacune d’entre elles dans l’ordre chronologique.

Sacrifice de sang de Bettina Nordet

Un texte qui débute fort, avec une histoire de vengeance, de malédiction, de sorcier qui emprisonne un vampire dans une amulette et le réduit en esclavage… bref, tout pour me plaire. Mais, hélas ! peu à peu l’histoire devient une sorte de bluette gay teintée de sadomasochisme. Ce qui aurait pu donner un texte intéressant et subversif, se révèle être une simple histoire d’amour teintée de jalousie. L’ensemble manque finalement d’originalité.

Le transformateur de Franck Ferric

Un gentilhomme est victime de la plus affreuse des malédictions. Un texte particulièrement caustique et cruel signé de l’auteur de la Loi du Désert. L’ensemble est pas mal, mais m’a laissé un goût d’inachevé.

Commersang de André Samie

Premier coup de cœur. Une histoire fantastique qui se déroule dans un monde parallèle où les vampires ont pris le pouvoir. Un humain particulièrement cupide fait commerce avec eux pour leur vendre des « vins » plus succulents les uns que les autres. Il s’agit bien sûr d’humains qu’il traite avec de l’or pour leur donner ce goût si particulier. Mais l’appât du gain est-il seulement ce qui motive ce « commerçant de sang » ? L’histoire, l’ambiance, le discours et la chute m’ont particulièrement séduit.

Le sang du soleil de Lia Vilorë

Autre bon texte qui m’a fait penser à une série télévisuelle. De l’action, des vampires, des agents de police, Los Angeles, une Némésis, mais aussi une malédiction pré-colombienne, ainsi qu’un héros charismatique et ambigu. Le tout servi par un style nerveux et efficace. Un bon moment de lecture.

Confessions nocturnes de Stéphane Soutoul

Une jeune horticultrice se rend dans un château pour participer à sa rénovation, en se promenant dans les jardins elle fait la rencontre avec d’un homme mystérieux… Première déception ! Je n’ai apprécié ce texte que j’ai trouvé longuet et ennuyeux. Assez invraisemblable aussi.

La mine de Querns de David Osmay

Pas mal de bons ingrédients dans cette nouvelle à l’ambiance western, de ruée vers l’or… avec une légende locale particulièrement sinistre, une mine maudite, des hommes prêts à tout et le lot de trahisons !

Les deux orfèvres de Cécile Duquenne

Très bon texte et autre coup de cœur. Florence, un vampire esthète, artiste, des complots, du sexe, des courses-poursuites, des trahisons et des manipulations… et une belle écriture font de cette nouvelle une vraie réussite. Un petit bijou.

Le trésor du baron de Line D. Rey

Un texte à l’humour noir et cruel sur des branquignoles qui essaient de voler un vampire richissime. Plaisant !

Le masque de la mort de Elodie Lemaire

Un texte intimiste qui nous fait traverser les âges avec un jeune pharaon à la recherche de son grand amour, celle qui l’a damné. Pas mal, mais un peu naïf par moment.

L’orbe d’or de Elie Darco

Abramo Finiguerra, le plus doué des orfèvres de Vicence, entre Vérone et Venise, est kidnappé par des goules pour qu’il crée un orbe d’or à leur maître. La relation entre l’homme et le vampire, faite d’ironie, de cruauté et de fascination, dans une ambiance malsaine, aliénante est admirablement mis en valeur par le style puissant et imagé d’Elie Darco. L’orbe d’or est un grand moment de lecture comme je les aime… avec un verbe riche, de l’originalité et du sens.

Ombres et ors de Gwenaelle Durand

Encore une bonne nouvelle dans laquelle apparaît une mystérieuse organisation de tueurs vampires sous les ordres du premier des vampires, le Maestru. On suit les aventure de Léthé de Paris jusqu’en Amérique latine, à la recherche d’un trésor légendaire convoité par bien de personnes ! Violence, sexe, humour noir, or et trahison sont au rendez-vous !

Trois ors de Audrey Herreman

L’histoire d’une rédemption à travers les âges et trois femmes… intéressant, mais sans plus. L’ensemble n’est pas suffisamment développé à mon goût.

Impair et manque d’Aurélie Wellenstein

Un texte de l’excellente Aurélie Wellenstein qui nous plonge aux tréfonds d’une obsession… on pense que c’est le sang puisque son héros est un vampire, mais peu à peu on découvre qu’il s’agit du jeu. Ce texte nihiliste montre que même le plus féroce des prédateurs n’est rien face à une addiction.

De l’or plein les mains de Alazaïs Clénié

Dans la Rome Antique, Lucius découvre un magnifique bijou qui permet de faire apparaître Chriséis, la plus belle des femmes (mais hélas ! elle se révèle être une créature vampirique). Pour elle il commettra les pires des forfaits. Le côté malsain d’une obsession amoureuse de ce texte est assez bien rendu. Un défaut, le héros manque de charisme et du coup, je suis resté un peu extérieur à ce qui arrivait.

Mercenaires, larmes divines et ex-petites amies rancunières
de Lucile Garrigoux

Un vieil esthète vampire demande l’aide d’un mercenaire (très doué et très cher) pour récupérer une statue que lui a dérobée son ancienne compagne, vampire comme lui (et complètement dingue)… Mais dans ce texte assez jubilatoire et riche en personnages colorés tout le monde semble dingue. Très sympathique et marrant à lire !

Or, sang, soleil de Henri BĂ©

Au moyen âge, Stephano, gentilhomme sans le sou, se rend au château du vampire le marquis César Rubio pour le défier et le vaincre (et par là acquérir l’immense fortune du vampire), mais bien des chevaliers avant lui ont essayé et ont fini embrochés ! Un texte assez cynique et nihiliste avec une fin à chute.

Cette première anthologie des Éditions du Petit Caveau est donc un succès avec des textes assez divers malgré un thème commun fort. On voyage beaucoup, on rencontre plusieurs sortes de vampires et pas mal de styles différents. Quatre ou cinq textes sont de vrais bijoux et dénotent un réel talent d’écriture de leurs auteurs.


Pour discuter de l’anthologie ou de la critique

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Anthologies, Fantastique | Permalien |

Ă€ propos de Aede

Créateur d'OutreMonde, admin, auteur et illustrateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>