Les Eaux douces tome 2 et 3 – Huynh Quoc Te

Les Eaux Douces
Tome 2 : France
Tome 3 : Cinq

Auteur : Huynh Quoc Te
Les Éditions de la Fremillerie
280 pages
15 euros

ISBN : 978-2-35907-002-6

Lire un extrait

À la veille de son dernier jour dans la légion Étrangère, Louis tombe dans une embuscade à la frontière Tchad/Lybie. Avec son capitaine, ils parviennent à s’en sortir in extremis.
Démobilisé, le jeune homme, surnommé l’Italien (ou Luigi) par son supérieur, rentre chez lui à Lyon. Mais s’il s’était engagé dans la Légion, c’était pour fuir un père qui ne l’aime pas. Rapidement la tension monte entre les deux hommes. Sur un coup de tête, Luigi décide de s’installer à Paris.
Doué pour le piano, il est engagé comme musicien de jazz dans un club et rencontre une mystérieuse femme, plus âgée que lui, Héloïse. Après des péripéties qui l’amènent à cesser de jouer du piano et à perdre Héloïse, qui le blesse grièvement par balles, Luigi devient homme de main (garde du corps ou porte-fligues) grâce à son ex-capitaine, lui aussi revenue à la vie civile.
Luigi plonge dans le monde de la nuit, souvent à la limite de la légalité. Finalement, il devient le garde du corps de Françoise, une des héroïnes du tome 1.

S’ensuit un déluge de violence, de meurtres, de manipulations, de trafics infâmes où Luigi devra affronter la barbarie des hommes et ses propres démons pour parvenir à continuer à vivre, à trouver la paix intérieure et l’amour.

Les tomes 2 et 3 des Eaux Douces se déroulent une quinzaine d’années après le tome 1. On obtient à sa lecture les réponses laissées en suspend et on suit les aventures d’un nouveau personnage. Et toujours l’auteur, avec sa plume tantôt élégante, tantôt efficace, n’hésite pas à nous montrer la noirceur des âmes humaines, comme il sait dépeindre leur grandeur émouvante. Les personnages sont particulièrement attachants ou horribles, ou déconcertants. Huynh Quoc Te nous fait découvrir le Paris des années 80, mais aussi le Viet-Nam après guerre. Le bruit des balles est tempéré par les notes de musique, et la folie meurtrière par la générosité et la bonté dont sont capables certains hommes. Il nous imprègne de musique et de chamanisme ; et ce n’est qu’à la toute fin du roman qu’on comprend le sens du sous-titre du dernier tome : Cinq, comme une révélation à la suite d’une quête initiatique.

Les Eaux Douces, récit magistral pour nombre de raison, nous donne à vivre certains des grands événements du siècle dernier tout en suivant le quotidien de personnages qui essaient d’y survivre, de continuer à aimer, à ne pas se résigner. En cela, il n’est pas seulement un magnifique roman, mais aussi une leçon de vie.

 
Pour discuter du roman ou de la critique

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Polar - Thriller, Romans | Permalien |

À propos de Aede

Créateur d'OutreMonde, admin, auteur et illustrateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>