L’enlèvement de l’obélisque – Pierre Boulle

L’enlèvement de l’obélisque

Auteur : Pierre Boulle
Presse Pocket n°13658
175 pages
ISBN: 978-2-266-18222-5

Un touriste anglais découvre que l’Obélisque de la Concorde a disparu. Une mystérieuse femme nue apparaît au beau milieu d’une revue parisienne. Des anarchistes font sauter une banque tous les lundis, exception faite du 1er avril. Une danseuse est retrouvée suicidée au gaz, au poison, à la corde, au pistolet et au poignard. Ces affaires resteraient insolubles sans l’intervention du génial Merlec, le plus grand criminologue de France, et de son assistant, le candide Bitard. Véritables Holmes et Watson à la Française, leur force de raisonnement (agrémentée de force rasades de Pastis), et leur application rigoureuse de la raison et de la Logique (avec un grand L, s’il vous plait) leur permettra de résoudre tous ces stupéfiants mystères.

Avant d’être l’auteur de chefs d’Å“uvre comme « Le Pont de la Rivière Kwai » et « La Planète des Singes », Pierre Boulle a fait ses armes. Écrivant pour son plaisir de petites « nouvelles étranges », parodiant les histoires criminelles anglo-saxonnes telles que celles de Conan Doyle.  Ces textes, probablement rédigés en 1950 ne seront jamais édités du vivant de Pierre Boulle. Dans une dédicace à sa sÅ“ur, il les qualifiera même de « balbutiements d’un futur écrivain qui cherchait sa voie ; l’excuse est que cela fut écrit en Malaisie par 40°C de chaleur ». C’est en 2005 que les ayants-droits de Boulle choisiront de les publier.
Bien que posthumes, ces nouvelles ne manquent pas d’intérêt. Le parallèle Merlec/Holmes, Watson/Bitard est plus qu’évident. Comme le locataire de Baker Street, Merlec est un génie pathologiquement mégalomane souffrant d’une addiction au pastis vert. La dimension parodique est très nette : les enquêtes reprennent certaines des plus célèbres des histoires criminelles anglaises. Le livre s’achève ainsi sur une funeste croisière qui n’est pas sans évoquer certains petits nègres au nombre de 10.
Voici donc un recueil de nouvelles assez étrange, un peu désuet dans la forme, mais amusant par son aspect décalé et dans lesquelles on sent percer le futur grand écrivain que sera Pierre Boulle quelques années plus tard.

Pour donner son avis sur l’ouvrage ou la critique

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Polar - Thriller, Recueils | Permalien |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>