Larouche Valérie

Fonction : Ă©crivain, illustratrice

Valérie Larouche a toujours eu cette passion pour les arts. Née, par un très chaud après-midi de mai, d’un père mélomane et d’une mère douée pour le dessin, elle héritait de leur amour et de leur créativité artistique. À quatre ans, elle apprenait à chanter, carrière qu’elle envisagera toute son enfance et son adolescence, rêve qui ne se dissipera jamais complètement. Mais vivant avec une santé fragile que malmènerait le métier si exigeant de chanteuse, l’adolescente se tourne vers d’autres formes d’expression. À douze ans, elle extériorise, sur papier pour la première fois, sa douleur issue de la mort de son grand-père. Elle écrira d’abord des poèmes à la demande de sa famille pour certaines occasions avant de se lancer par plaisir et par défi dans la fiction. Apprivoiser les mots, donner naissance à des personnages et créer des mondes deviendra vite une réalité pour elle, voire un besoin. Au collège, ses amis se réuniront à la cafétéria durant l’heure de lunch pour lire les pages ajoutées à son scénario, écrites à la main durant les heures de cours (eh! Oui, Valérie était une élève douée mais pas très assidue). Parfois, l’auteur s’asseyait au bout de la table et écrivait à mesure que les pages précédentes volaient de main en main entre ses camarades. Elle écrira un premier roman à dix-huit ans qui ne trouvera malheureusement pas preneur chez les maisons d’édition, triste rejet que subira son second roman trois ans plus tard de même que ses nombreuses nouvelles.
À vingt-quatre ans, Histoires de Science est sa première nouvelle publiée.

Quant au dessin, celui-ci fera son entrée dans la vie de Valérie vers l’âge de seize ans alors que, pour passer ses soirées, elle visitait sa cousine illustratrice de mangas avec qui elle dessinait durant des heures. Ses premiers dessins seront des copies d’images des différents personnages des films d’animation de Disney. Ce n’est que vers vingt-deux ans que Valérie trouvera enfin le courage de donner vie aux images qui lui occupent l’esprit et définira lentement son style entre l’horreur et la fantasy avec une touche de manga, héritage de ses soirées d’avant.

Publications :

2007
• Le Dalleur Univers IV d’OutreMonde

2006
• illustration de Death Doll Blues de Sébastien Juillard, site OutreMonde
• Histoires de Science, Hors-SĂ©rie n°1 « Remake, Revisitage, Fanfic » d’OutreMonde
• illustration de La grande aventure de GrĂ©gory Covin, Hors-SĂ©rie n°1 « Remake, Revisitage, Fanfic » d’OutreMonde

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Auteurs, Ecrivain, Illustrateur | Permalien |

Ă€ propos de Dulkera

Webmestre d'OutreMonde. Auteure et illustratrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>