Galaxies No 14 (Nouvelle série)

Galaxies nouvelle série РNo 14/ 56

Période : automne 2011
ISSN : 1270-2382
Format : 13,5 x 21
Pages : 192
Prix : 11‚ā¨

Ugo Bellagamba est indubitablement quelqu’un qui √† la classe. Auteur r√©put√© et talentueux, organisateur de conventions,¬† biographe, essayiste brillant tout lui r√©ussit. On en serait facilement jaloux. C’est pourquoi le dossier que lui consacre Galaxies est passionnant. Nous y reviendront.

Ce num√©ro 14 d√©bute avec Les octets de ma vie , une nouvelle d’Eric Nieudan qui a remport√© le Prix Alain Le Bussy.

Un sujet bien dans l’actualit√© avec les luttes pr√©sentes et futures pour la maitrise du net. Une √©criture moderne et pleine d’id√©es mais, au final, une histoire confuse pour mon QI d’huitre.

Ensuite, direction la Lune avec Tom Barlow et sa nouvelle Lune de miel à la porte du paradis. Un joli texte romantique à souhait, léger, qui vous emmène en apesanteur.

Par contre la suite est √† d√©conseiller aux √Ęmes sensibles. Dans Points de ruptures, Jean Pierre Fontana n’y va pas avec le dos de la cuill√®re. Un ch√īmeur trouve un super boulot bien pay√©, ou il n’y a pas grand chose √† faire que de se taper une jolie nana. Les apparences vont se r√©v√©ler douloureusement trompeuses. Un texte qui m’a rappel√© Rafael, derniers jours , le roman de Gregory Mc Donald.

Le Dossier Ugo Bellagamba comprend donc une longue interview par Richard Comballot . Les propos sont par moments l√©gers et par d’autres, d’une grande profondeur et d’une rare acuit√© sur la vie, la famille, mais aussi sur la passion de l’√©criture et la¬† litt√©rature de l’imaginaire.

Quand j’ai lu le titre de la conf√©rence qui constitue la suite du dossier (prononc√©e √† l’universit√© de Lausanne en 2010), je l’avoue, j’ai tiqu√© et soupir√© : En remontant l’horloge parfaite de l’utopie. √áa sentait le pensum. En fait pas du tout, c’est dense mais instructif. D√©cid√©ment quel talent ce Bellagamba.

Enfin, la nouvelle, Journal d’un poliorc√®te repenti m’a montr√© le long chemin qui me reste √† faire pour √©crire des textes pareils : captivants, document√©s, bien construits et en parfaite ad√©quation avec l’actualit√© politique r√©cente.

Depuis des si√®cles, une soci√©t√© secr√®te, les Vaubans, Ňďuvre pour maintenir l’√©quilibre fragile du monde, toujours pr√™t √† plonger dans le chaos. L’un des maitres de la secte, Sebastian-42 est envoy√© en Tunisie pour soutenir un r√©gime corrompu. De quel cot√© va-t-il pencher ?

A noter aussi dans ce numéro un article de Laurent Queyssi qui décortique le Coffre Fort du mystérieux Greg Egan. Un autre, assez succins, qui évoque le SF indienne (et oui !).

Le coin du bouquineur, consacr√© √† La plan√®te des cocus d’Andr√© H√©l√©na ne m’a pas vraiment donn√© envie de le lire.

J’ai bien aim√© la rubrique Autres Mondes. En effet Lovecraft a √©voqu√©, dans La cit√© sans nom,¬† un livre de Gossouin de Metz : Une image du monde, qui date de 1247. Denis Labb√© nous apprend tout sur ce livre myst√©rieux.

Ce numéro de Galaxies et vraiment de la belle ouvrage et je vous le conseille vivement. Pierre Gévart a vraiment une équipe de choc.

Pour parler de la revue ou de la critique sur le forum

                                                                                                                                      Philippe Goaz

 

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Chroniques, Revues - Fanzines | Permalien |

À propos de Philippe Goaz

Chroniqueur et auteur SFFF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>