Le Chamane – Jean Dominique Mazzoni

Le Chamane
Jean Dominique Mazzoni
Les Éditions de la Frémillerie
120 pages
18,5 x 11,5 cm
10 euros
ISBN : 978-2-35907-005-7

Lire un extrait

Le Chamane relate l’histoire de plusieurs personnages : Alice, Philippe, Will, Barbara, Eric, Cathy et du chamane lui-même, aux Etats-Unis de nos jours. Apparaissent également Azazaël, un démon majeur, Cerbère le chien des Enfers et Circé la magicienne.

On suit les aventures de chacun d’eux au jour le jour : certains se croisent, se rencontrent, s’entraident surtout ou s’affrontent.

Au quotidien, le Chamane, un Indien Séminole, soigne et guérit, comme « rebouteux », les gens… mais surtout comme chamane, s’incarnant en animal, l’aigle notamment, il est investi d’une mission : protéger et permettre à certaines personnes de se découvrir spirituellement elle-même comme chamane. Mais le démon Azazaël, sous l’apparence d’un richissime président d’aéroclub, Georges Henri de Staël convoite le lopin de terre du chamane. Le passe-temps de Georges Henri est d’humilier les gens, les avilir et surtout les exploiter. Pour lui, ce ne sont que des âmes à corrompre pour les envoyer en enfer. Il apparaît comme l’antithèse du chamane.

Ce court roman, outre la lutte du Bien contre le Mal, nous promène à travers le temps et les cultures. Nous découvrons l’histoire des Indiens Séminoles, leur luttes héroïques, au XIXème siècle, face au colons américains qui les ont massacrés et parqués des réserves… nous découvrons aussi leur mode de vie, leurs croyances, leurs rites, notamment chamaniques, et aussi leur revanche de nos jours, revanche économique surtout. Nous voyageons également en antiquité grecque, avec Circée et Cerbère. Et au moyen-âge avec l’histoire de la mandragore…

Ouvrage spirituel imprégné de cette sagesse indienne, le Chamane peut se lire comme un roman initiatique ; nombre des héros sont des jeunes gens ou des adolescents.

Enfin, il s’agit aussi d’un ouvrage qui dénonce les méfaits du capitalisme, de la course aux profits à tout crin, de l’hybris en ce qu’elle a de plus néfaste. Le tout en opposition avec un mode de vie alternatif, où respect de l’homme et de la nature prime sur les ambitions égoïstes et délétères.

L’auteur use (et abuse même) d’allégories et d’analogies pour étayer son propos. Le chamanisme (ou animisme) est poussé à son extrême, même chez les choses. Par exemple : une Lincoln noire qui roule rapidement et freine brusquement est ainsi décrite : « Surgis de l’unique chemin d’accès, les sabots rageurs d’une belle mécanique noire se sont arrêtés juste derrière la voiture de Barbara ». Ces effets de style peuvent déconcerter, voire amuser par leur côté un peu naïf. D’autant plus que si le sujet, les thèmes, les enjeux du livre sont très intéressants, leur traitement trop rapide déçoit beaucoup. L’ensemble est trop survolé et manque de rigueur,  à mon goût. Je suis resté sur ma faim, pour être honnête. J’aurais préféré que l’auteur aille au fond des choses, s’attarde véritablement sur ces destins croisés, sur ces différentes philosophies de l’existence, sur l’affrontement même. D’où un sentiment doux amer à la sortie de lecture de ce premier roman. J’espère que pour son suivant Jean Dominique Mazzoni ira jusqu’au bout de son entreprise.

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Fantastique, Romans | Permalien |

Ă€ propos de Aede

Créateur d'OutreMonde, admin, auteur et illustrateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>