BrÚves du Crépuscule 6

breves6BrÚves du Crépuscule n°6

Éditeur : Songes du CrĂ©puscule
76 pages
Prix : gratuit
Date de parution : Août 2013

Lecture rafraichissante comme Ă  l’accoutumĂ©e, le nouvel opus des BrĂšves du CrĂ©puscule a dĂ©barquĂ© fin aoĂ»t sur le web. Quelques soucis ont Ă©maillĂ© sa gestation, toutefois l’équipe est restĂ©e fidĂšle au poste, vaillante comme un marin dans la tempĂȘte venu houspiller son capitaine bourrĂ© Ă  propos de la route Ă  suivre. Ils ont tenu le cap, c’est le moins qu’on puisse dire ! Nous avons Ă  prĂ©sent tout loisir de savourer les fruits de leur labeur d’un clic ici, pour la version HD, ou lĂ , pour la version light.

Ce qu’on trouve dans ce sixiĂšme tome, mes chers ? Des historiettes, des interviews, de la poĂ©sie et des papiers sur des sujets aussi divers que les Ă©co-fictions, les monstres ou encore la mĂ©moire. Les curieux se rĂ©galeront.
Pour enrober le tout, on a fait appel aux pinceaux et stylets de jeunes artistes Ă  l’Ăąme aussi pure que de l’eau de roche. Peut-ĂȘtre aurez-vous dĂ©jĂ  croisĂ© leurs Ɠuvres au grĂ© de vos pĂ©rĂ©grinations digitales, j’ai personnellement eu la surprise de reconnaĂźtre le coup de pinceau de certains.  SpĂ©cialement conçues pour chaque texte, les illustrations sont agrĂ©ables, bien mises en valeur et profitent d’un step-by-step de leur genĂšse.
Les poĂšmes d’Azarian et de Pomme font preuve d’une belle noirceur dans leurs vers tout en douceur. Quant aux interviews, elles sont intĂ©ressantes: Fabien Clavel fait le point sur son actualitĂ© littĂ©raire et Menolly, fondatrice des Ă©ditions Griffe d’Encre, tire le bilan de son expĂ©rience d’Ă©ditrice.

Abordons Ă  prĂ©sent la question des nouvelles, quatre en tout. Pour ĂȘtre sincĂšre, je les ai trouvĂ©es inĂ©gales en termes de qualitĂ©, mĂȘme si chacune possĂšde son identitĂ© propre. Les appels Ă  textes n’avaient pas permis d’engranger beaucoup de nouvelles Ă  l’Ă©poque, la difficultĂ© de cette moisson se sent en filigrane. Il est en tout les cas agrĂ©able de profiter d’une petite interview des auteurs, cela permet de mettre les textes en perspective.

  • De sĂšve et de larmes, par Blanche Saint-Roch, illustrĂ© par Ludimie. PremiĂšre nouvelle du webzine, superbement bien Ă©crite et qui exploite l’idĂ©e de dĂ©part avec dĂ©licatesse, sensibilitĂ© et brio. L’histoire de cette dryade, enfermĂ©e dans un placard avec ses Ă©tats d’ñme est poignante. J’avais dĂ©jĂ  eu le plaisir de lire l’auteur auparavant, ce texte confirme mon impression d’avoir affaire Ă  une superbe plume. Mon coup de cƓur de cet opus!
  • Naturalis, par Kanata, illustrĂ© par Belette. La nouvelle ne m’a pas emballĂ©, la faute Ă  certaines erreurs et maladresses qui alourdissent l’ensemble. À cela s’ajoute que l’histoire est une Ă©co-fiction et n’évite malheureusement pas les poncifs du genre.
  • Éole, par Mandragore, illustrĂ© par MĂ©lisande et Pitaya. Je n’ai pas Ă©tĂ© plus emballĂ© que pour la nouvelle prĂ©cĂ©dente, ça manquait de souffle malgrĂ© le titre. Plus de consistance aurait Ă©tĂ© bienvenue, j’ai eu le sentiment de lire les fonds de tiroir de l’auteur. Dommage, l’idĂ©e de base avait du potentiel

  • Vale, par KĂ©vin Kiffer, illustrĂ© par Farhanaz. La nouvelle est agrĂ©able, posĂ©e et se lit d’une traite. Bien que ce soit assez classique, j’ai pris plaisir Ă  dĂ©couvrir le ton mĂ©lancolique de la protagoniste Ă  l’agonie, judicieusement mise en scĂšne.

Ne sombrons pas dans l’angĂ©lisme laudateur: ce sixiĂšme tome des BrĂšves, s’il ne manque pas de qualitĂ©s comme toujours, souffre d’un lĂ©ger manque de folie comparĂ© Ă  ses prĂ©dĂ©cesseurs. Quelques dĂ©fauts de mise en page accrochent parfois le regard. Rien de trop grave, mais assez pour gĂȘner la fluiditĂ© de la lecture. Dommage. Toutefois, ne faisons pas la fine bouche, la satisfaction de dĂ©couvrir de nouveaux auteurs et de nouveaux univers demeure! On attend le septiĂšme Ă  venir de pied ferme mon capitaine!

F. Salem

 Pour les dĂ©bats d’idĂ©es, avis divers et variĂ©s, c’est par lĂ !

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Chroniques | Permalien |

6 réponses à BrÚves du Crépuscule 6

  1. Jet nightclub august x I really online dating usa miss dating asian women the girl i danced with at the jet nightclub any xth of aug. Nice asian nurse from palm beach?! sexiest woman married couples sex , zip 15395, 69524 local sex in trinidad

  2. http://www./ a Ă©crit:

    Cool new additions to your cookbook collection- yay for American cooking! Wait, did I just say that?! Well, yay for home-made tortillas!Now, you’ve got me interested in those German vegan cookbooks…Oh, and I love chipotle. The first time I tried it, about 3 years ago, I hated the flavor. But then, I became obsessed and now use it all the time.

  3. Hi Michelle…have a great time on your trip…wish I could be there to learn your fantastic techniques…Love your cards…please enter me to win this wonderful and extreme blog candy.Stampin’ HUGZBeverely

  4. kredite ĂŒber 50000 a Ă©crit:

    wahhh..anak erra pun dh pkai hp hello kitty gtuuuu…kelassss:)btw, cntik sgt aleesya, mmg combine muka erra n husband dia ^_^Well-loved.

  5. http://www./ a Ă©crit:

    Hiya, I actually without delay want to say generally are yet to personally seen a very long time for that reason well-written articles or blog posts. Furthermore ,, in which you see these details? Figure out! Many thanks!

  6. Rédigé par: Ventadorn | le 26 février 2008 à 17:41| Alerter Tout à fait d’accord avec vous Ventardorn, la France cultive de longue date le monolinguisme et fait semblant de croire que c’est la norme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>