Bernay Georges

Fonction : Ecrivain

Georges Bernay est né le 10 mars 1956, juste après le « terrible hiver ». Une femme admirable, trois enfants formidables et un travail en usine tout bonnement…. Imbuvable (« c’est pour la rime et par conviction aussi !!! « ).
Il est venu tard à l’écriture, il y a environ 12 ans. Par la poésie tout d’abord. Exercice dans lequel il a rapidement atteint ses pauvres limites selon lui. La nouvelle ensuite qui lui a apporté quelques satisfactions dans les concours nationaux. Par le théâtre enfin.

Comédien amateur depuis 8 ans, il a glissé insensiblement vers l’écriture théâtrale. Quatre pièces à ce jour :
– François Ier, pièce humoristique qu’il juge mal bâtie, mal terminĂ©e, une sorte de brouillon.
– Flammes Cathares qui relate la vie des femmes durant le siège de MontsĂ©gur. JouĂ©e quatre fois par une troupe de Sorgues dans le Vaucluse, elle doit ĂŞtre montĂ©e par une autre troupe en Eure et Loire en 2007-2008.
– La Douleur des BlĂ©s, rencontre tragique de deux amis d’enfance dans les tranchĂ©es de 14-18, qui sera jouĂ©e Ă  Avignon en 2008.
– Les Cercles Parallèles, chronique d’une nuit sur un quai de gare, sera jouĂ©e Ă  Orvault près de Nantes en dĂ©cembre 2006, montĂ©e Ă  Sorgues en 2007 et aussi par Georges Bernay en 2008. « Oui, car le comĂ©dien-auteur est insatiable et dĂ©sire ardemment tâter de la mise en scène. Quelle outrecuidance, n’est-ce pas ? » dixit Georges.

Pour le futur, les premières pages d’une autre pièce, monologue d’un roi étrange qui s’ennuie ; une autre sur les derniers jours du marquis de Sade ; un autre projet concernant un couple de seniors qui se retrouvent après des années et qui tentent enfin d’exprimer ce qu’ils ont pu ressentir l’un pour l’autre. Dernier projet théâtral : la relation d’un procès en sorcellerie au XVII ème siècle avec tribunal populaire choisi dans le public, juges, avocats, etc…. Au diable l’avarice.

Il se prépare aussi dans un coin de sa tête un texte érotico-poétique inspiré des chansons de Mylène Farmer ainsi qu’un roman dans le style de Stephen King (qui, selon Georges, n’est sans doute pas un maître pour inventer des histoires, mais qui est LE MAITRE pour camper des personnages atypiques et les placer en situation plus vraies que nature)… « Donc, mission jugée impossible et toujours repoussée. Et ce n’est malheureusement pas « Nennius », seule nouvelle explorant un thème cher à la rédaction OutreMonde, écrite il y a quatre ans, qui le rapproche de ce maître-là ! » dixit Georges.

Georges Bernay est le vice-président d’une association littéraire : l’Ecritoire d’Estieugues qui a pour vocation de promouvoir la poésie, la littérature en général et la chanson française.


Publications :

Nouvelles :
• Nennius, Univers III d’OutreMonde

Pièces de théâtre :
• François Ier
• Flammes Cathares
• La Douleur des Blés
• Les Cercles Parallèles

http://www.theatrotheque.com/img-haut/bandosite.gif

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Auteurs, Ecrivain | Permalien |

Ă€ propos de Dulkera

Webmestre d'OutreMonde. Auteure et illustratrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *