Galaxies No 23

Galaxies 23

★★★★

Galaxies nouvelle série No 23/65

Période : hiver 2013
ISSN : 1270-2382
Format : 13,5 x 21
Pages : 192
Prix : 11€

Avant même d’ouvrir ce numéro 23, j’ai été séduit par la couverture steampunk de Christophe Vacher, une splendide invitation au voyage avec cette majestueuse locomotive dans son écrin de verre.

Ce même Christophe Vacher qui est le premier graphiste à qui Galaxies consacre un dossier. Ce talentueux artiste, né à Vichy, a travaillé dans l’animation pour les plus grands studios américains comme Disney ou Dreamworks. Il vit à Los Angeles mais il reste en contact avec son pays d’origine. En 2012, il a réalisé l’affiche des Imaginales.

Les textes sélectionnés se situent dans un registre différent. Le premier d’entre eux, Poussière, est signé de Jean Pierre Andrevon est dédié à notre devenir à tous, la vieillesse, la confusion, la mort. Il sonne juste et je dois dire que JPA m’a une nouvelle fois bluffé.

L’autre grand auteur convié dans ce numéro est Claude Ecken qui, dans Parole de Chat nous parle lui aussi de la mort.Cette fois il s’agit de celle d’un chat, un animal célèbre à qui son maître avait donné la parole. Un hommage au compagnon de l’écrivain ? En tout cas c’est un récit touchant et sensible par un grand nouvelliste.

Après ces deux moments d’émotions, Tarzan et moi de Sébastien Socias paraît bien anodin.

Avec In Oculis Veritas, Dominique Lémuri revisite l’Enfer de Dante par l’intermédiaire d’un prêtre amateur d’occultisme et d’une jeune femme en proie a des hallucinations mystiques. Pas très original mais bien écrit.

Mon texte préféré de ce numéro arrive ensuite. Il s’agit de Redemption de Nicolas Lefebvre. Un joli texte SF qui raconte l’histoire de Landelin, un assassin qui fait son boulot de manière routinière jusqu’au jour où il rencontre Roxane, sa future victime qui se révèle bien intrigante. L’auteur arrive en quelques pages à créer tout un univers qui titille notre curiosité .

Quand j’ai lu le chapeau du dernier texte, je me suis dit que c’est bon d’avoir des copains comme Jean Pierre Andrevon. J’ai donc commencé à lire Les Retournants de Bruno Pochesci avec une légère méfiance, d’autant plus qu’il s’agit d’une histoire de zombies comme on en lit des dizaines en ce moment. Et puis le charme à opéré. On est dans un second degré permanent et on se laisse porter par les tribulations pleines d’humour de ce couple de Retournants qui ont le feu aux fesses.

L’autre dossier de ce numéro de Galaxies est consacré à Valerian, la saga BD culte de Christin et Mézières qui de 1967 aux années 2000 a enchanté de nombreux fans. Une saga digne de Star Wars dont un film va peut être en être tiré avec Luc Besson à la manÅ“uvre .

Dans ce magazine vous pourrez lire aussi des articles sur Octave Béliard, Creepy et Claude Nicolas Ledoux

La rubrique cinéma comprends deux articles : Tolkien au cinéma et l’homme mécanique. Et enfin on peut lire des critiques des films SFFF des six premiers mois de l’année.

Philippe Goaz

 

Pour parler de la chronique sur le forum

Enregistrer

Facebook Plusone Twitter Pinterest Linkedin Digg Delicious Reddit Stumbleupon Tumblr Email
Publié dans Chroniques, Fantastique, Revues - Fanzines, Science-Fiction | Permalien |

À propos de Philippe Goaz

Chroniqueur et auteur SFFF

Une réponse à Galaxies No 23

  1. Domi a écrit:

    Merci pour cette chronique ;-)

Répondre à Domi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>